3 juillet 2020 Commentaires fermés

Pourquoi Toulouse est la meilleure ville de France pour les étudiants et ce n’est pas pour ses chocolatines

Les berges de la Garonne à Toulouse, haut-lieu des plus appréciés par les étudiant.e.s

 

A Toulouse, un habitant sur 4 est un étudiant : ils sont 118 000 à avoir choisi la ville rose, non seulement pour ses universités, ses classes prépa et ses grandes écoles réputées, mais aussi pour sa vie culturelle foisonnante, la variété de ses loisirs et ses logements à un coût accessible.

 

Créée il y a presque 800 ans (en 1229) l’Université de Toulouse est aujourd’hui un atout incoutournable de la « Ville Rose« .
Selon le baromètre annuel réalisé par les journaux « Le Figaro » et « L’étudiant », la Capitale de l’Occitanie est classée numéro 1 des meilleures villes de France pour les étudiants.

 

Toulouse réussit le tour de force de réunir à la fois l’excellence en matière d’études, la qualité du cadre de vie, et de nombreux débouchés professionnels.

Variété et excellence

Les universités de Toulouse figurent toutes les trois dans le célèbre « classement de Shangaï » qui rassemble ce qui se fait de mieux au niveau mondial.
La ville compte aussi nombre de grandes écoles, d’ingénieurs ou de commerce, parmi lesquelles :

  • l’ISAE-SupAero et l’ENAC forment des pilotes et des ingénieurs aéronautiques réputés
  • son école d’économie (TSE), est dirigée par le Prix Nobel Jean Tirole
  • son école de commerce (TBS) est 7ème au classement Français
  • et son école de management (TSM) est une des moins chères de l’hexagone car universitaire

Des classes préparatoires, divers IUT et BTS, un Institut de sciences-politiques et une école de journalisme (EJT) – entre autres – viennent compléter une panoplie extrêmement riche de formations.

La vie toulousaine

Cet éventail de formations attire les jeunes qui viennent y faire leurs études, mais c’est le cadre de vie toulousain qui les retient.
Il y a d’abord le logement : comme partout en France, on dit qu’il n’y en a jamais assez, mais les colocations ont le vent en poupe et le coût raisonnable des loyers – surtout quand ils sont partagés à plusieurs – n’est pas un obstacle comme il peut l’être dans d’autres grandes villes universitaires.

 

 

Le réseau développé des transports en commun – métro, tramway et autobus – ainsi que les tarifs, contribuent à faciliter les déplacements; les efforts de la municipalité en faveur de la bicyclette sont aussi appréciés par cette population en soif d’autonomie.

Indépendance et eclectisme

Les espaces verts en centre-ville sont nombreux et accessibles : le jardin des plantes, le parc Compans-Cafarelli avec son fameux jardin japonais, la prairie des filtres et les berges de la Garonne foisonnent d’étudiants venus y lire (ou y réviser) au grand air dès les beaux jours.
L’offre culturelle est éclectique : cinémas, théâtres, musées, salles de spectacles et de concerts de tous formats et pour tous les goûts, on trouve à Toulouse tout ce qu’il faut pour se cultiver ou se divertir.

 

La panoplie de lieux de sorties et de loisirs connait un succès indiscutable : la place Saint-Pierre est le repaire des étudiants en bord de Garonne, mais les quartiers saint-Cyprien, Capitole et Jean-Jaurès tirent aussi leur épingle du jeu.

À ce sujet, la rédaction vous recommande

La fréquentation des cafés-bars dès le premier soir du déconfinement – avec quelques débordements – est la preuve éclatante du rôle prépondérant de ces établissements dans la vie sociale estudiantine.

Débouchés et emplois

La situation stratégique de Toulouse au coeur du Sud-Ouest de la France lui permet de bénéficier des trois secteurs d’activités porteurs de débouchés, de croissance et d’emplois.
Certes la crise de la Covid-19 a durement impacté la filière aéronautique et spatiale; mais c’était jusque-là la locomotive du développement économique de Toulouse et tous ses environs.

 

Le constructeur aéronautique Airbus, avec ses filiales et ses sous-traitants, est le premier pourvoyeur d'emplois et de stages pour les étudiants toulousains.

 

 

La haute-technologie, l’informatique, les start-ups et le monde de l’internet fourmillent d’entreprises – des TPE aux multinationales – qui ne cessent de recruter.
Enfin le secteur agro-alimentaire n’est pas en reste, dans une région aussi riche de sa viticulture que de ses élevages ou ses cultures vivrières.
Les étudiants des grandes écoles toulousaines ont plus d’une chance sur deux de se voir proposer une embauche – en CDD ou en CDI – avant la fin de leur stage en dernière année d’études.

 

Toulouse, ce n'est pas que des universités, des grandes écoles et un gros bassin d'emplois : c'est aussi des espaces verts et un cadre de vie (ici le fameux jardin japonais).

 

Tous ces paramètres constituent un cercle vertueux : Toulouse attire toujours plus de jeunes, venant de toutes les régions de France, et d’une grande diversité d’origine sociale; c’est ce brassage, alimenté par l’éventail des formations proposées, les agréments de la vie toulousaine, et les bonnes perspectives d’avenir, qui préside au bon état d’esprit régnant au sein de la population estudiantine toulousaine.
Cela se sait de plus en plus, et c’est ce que reflète le classement de Toulouse comme meilleure ville étudiante de France.

 

 

Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/pourquoi-toulouse-est-meilleure-ville-france-etudiants-ce-n-est-pas-ses-chocolatines-1848846.html

 

Les commentaires sont fermés.

Psycognition |
ELIANE TRUCHET |
Botanica et la germination ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Botanica et la germination ...
| Etudepsyaudric
| Insolite93