10 janvier 2020 Commentaires fermés

Les projets du Grand Auch pour 2020

Les berges du Gers aménagées vers Pavie en 2020. /Photo DDM archives

 

2020 est une année de transition politique, à la communauté d’agglomération du Grand Auch Cœur de Gascogne. Élections municipales obligent, le budget n’a pas été voté, dans l’attente de la nouvelle assemblée. Pour autant, des projets sont déjà en cours, lancés pour certains, en voie d’achèvement pour d’autres.

L’OPAH, par exemple, est désormais étendue à l’ensemble de l’Agglo, qui a pris cette compétence. Les premiers effets seront visibles en 2020, avec des rénovations sur des logements grâce à ce dispositif. Cette opération publique d’amélioration de l’habitat vise à aider les propriétaires, occupants ou non, à rénover les logements. « On est là pour les soutenir financièrement, les aider à monter les dossiers », explique Sébastien Blanc, le directeur général des services de l’Agglo.

La situation est semblable à celle d’Auch, dans les bourgs centres des communes périphériques. Du bâti qui a 100 ans ou qui date des années 60-70 et qui pose de gros problèmes énergétiques. »

Le but n’est pas tant de créer du logement que de renforcer l’efficacité énergétique, dans un contexte de précarité face à la hausse du coût des énergies.

Autre objectif, faciliter le maintien des personnes âgées à domicile. « Avec un accompagnement sur les dossiers administratifs, une aide financière sur les travaux, les choses deviennent possibles, et évitent un placement des personnes en institution. »

 

 

Le dossier de l’aménagement des berges du Gers verra le cheminement piéton s’étendre vers Pavie. « Ça a été long et laborieux, maintenant on est prêts à avancer ! On a terminé vers le nord, direction Preignan et Roquelaure, en 2020, les travaux devraient démarrer, sauf bouleversement. »

Comme ceux du musée de la Résistance et de la Déportation, relocalisé à côté de la bibliothèque, chantier qui commence cette semaine. « L’actuel musée est très mal situé, il va bénéficier d’un local moderne, adapté, et il sortira de terre en 2020. »

Sur plan économique, la communauté d’agglomération a pris en main les bâtiments de l’ancien Gifi, et ambitionne d’y créer un parc d’entreprises spécialisées en agroalimentaire. « Ce dossier est déjà bien engagé, en collaboration avec la chambre d’agriculture pour créer un agroparc.

On en est à la recherche des acteurs qui seraient intéressés pour s’y installer. Les murs sont achetés ! »

Comment seront-ils aménagés, cela dépendra des besoins identifiés. « On ne va pas créer des hangars, des ateliers sans savoir qui va s’y installer, mais le terrain est prometteur et il existe une demande. L’agroalimentaire a des demandes très spécifiques. » Les indicateurs sont plutôt bien orientés, et les services de la communauté d’agglomération espèrent même les premières installations d’ici la fin de l’année. « On ne s’est pas plantés sur la conception de cette structure, nous sommes confiants » assure Sébastien Blanc.

 

 

Source : https://www.ladepeche.fr/2020/01/10/les-projets-du-grand-auch-pour-2020,8651678.php

Les commentaires sont fermés.

Psycognition |
ELIANE TRUCHET |
Botanica et la germination ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Botanica et la germination ...
| Etudepsyaudric
| Insolite93